Archéologie minière en Aspe et dans les montagnes du Béarn : conférence | le samedi 19 mai 2018 à Accous

Dans le cadre des conférences de "Partage et Culture en Aspe",  Mme Argitxu BEYRIE, archéologue, présentera une conférence sur le thème :
Archéologie minière en Aspe et dans les montagnes du Béarn
Date : samedi 19 mai 2018 à 14h30
Lieu : Mairie d'Accous
Tout public
 

Mme Argitxu BEYRIE, archéologue formée à l’université de Toulouse - Le Mirail, est spécialisée dans l’étude des vestiges archéologiques liés à l’exploitation des ressources naturelles depuis les périodes protohistoriques jusqu'au Moyen Âge. 

"Les vestiges d’activités minières et métallurgiques se trouvent en abondance à l’extrémité occidentale de la chaîne pyrénéenne, sur l’ensemble du territoire montagnard qui s’étend d’ouest en est de l’océan Atlantique aux vallées du haut Béarn (Pyrénées-Atlantiques). Les gîtes métallifères, souvent modestes mais particulièrement abondants, y ont été exploités pour l’or, l’argent et principalement pour le cuivre et le fer.
Les recherches menées depuis une dizaine d’années dans le domaine de l’archéologie minière et de la paléométallurgie permettent aujourd’hui de retracer les grandes lignes de l’histoire minière de l’extrémité occidentale du massif.
En révélant l’importance du foyer de production polymétallique installé en bordure de l’océan Atlantique au début de notre ère, les travaux de recherche ont apporté un éclairage inédit sur la connaissance des activités économiques de l’Aquitaine antique. Ils améliorent en outre la compréhension des modes d’occupation et d’exploitation des territoires de haute et moyenne montagne. Cette phase, au cours de laquelle la production métallique se développe de manière sensible, démarre au IIIe siècle av. J.-C. et connaît son apogée aux Ier et IIe siècles ap. J.-C.
Les recherches menées en Béarn dans le domaine de l’archéologie des mines ont également mis en évidence une phase d’activité beaucoup plus ancienne, coïncidant cette fois avec la naissance de l’activité minière en Europe occidentale. Comme le laissaient augurer les résultats des études paléo-environnementales menées au Pays Basque (D. Galop et F. Monnat), la découverte de la mine de cuivre de Causiat en vallée d’Aspe permet de situer le démarrage des activités minières et métallurgiques dans l’Ouest pyrénéen au IIIe millénaire av. J.-C."
 
 

Croissance, énergie, climat  : conférence | le 24 mai 2018 à Pau

Dans le cadre des conférences itinérantes de la SGF, Philippe Carlez, expert énergéticien, présentera une conférence sur le thème :
Croissance, énergie, climat : dépasser la quadrature du cercle
Date : Jeudi 24 mai  2018, 18h00
Lieu : Amphitéatre de la présidence, campus de Pau, UPPA
Tout public
 
 
 

Semaine du réseau Européen des Géoparcs | Ainsa, du 26 mai au 3 juin

Excursions géologiques, conférences, expositions... et 10e anniversaire du Géoparc de Sobrarbe ( nous y étions reçus en octobre 2016 lors de l'excursion Découverte géologique du Sobrarbe)
 
 
geoparc affiche

 

 

« Cours de géologie sur le terrain » | Arudy 26 avril 2018

Les cours de géologie sur le terrain sont organisés par l’UTLA ; ils sont préparés et animés par des géologues de Géolval et de l’UPPA.

Yves Godechot a conduit le groupe de l’UTLA sur et autour de la moraine d’Arudy.

Avant de nous rendre au rendez-vous de la promenade terrestre, une première escale en haut de la côte de Belair fut une première approche de la géologie Pyrénéenne gràce aux panneaux de la Route Géologique TransPyrénéenne, lesquels ont compensés l'absence de vue causée par le brouillard ambiant.
 
Une fine pluie au parking de Buzy n'a pas empéché les 25 participants de se lancer sur le chemin de la moraine frontale de l'ancien glacier quaternaire d'Ossau, à la chasse au blocs erratiques. Celle-ci, fructueuse, a permis de dévoiler la variété des roches apportées du haut Ossau jusqu'à l'apex de l'ancien glacier quaternaire. Au passage la dissymétrie de la moraine a été constatée et expliquée. Cependant au bas de Sévignac-Meyracq, nous avons découvert un élément du substratum rocheux de la moraine qui éclaire sur les raisons de sa virgation vers l'ouest.

Une fois rendus au bord de l'Ossau , la perte de la Cunette a été retrouvée mais le tourbillon caractéristique était invisible car submergé par les eaux de fonte surabondantes du gave. Nous retournons au point de départ pour un saut en voiture afin d 'observer la percée du gave à travers les calcaires karstifiés du Crétacé à l'ouest d'Arudy, enfin nous allons jusqu'à «l' œil du Néèz » près de Rébenacq pour admirer les diverses résurgences de la perte.
 
 

2017 02 20 ARUDY AL 12 copie

2017 02 20 ARUDY AL 15

image005