05    

Samedi 4 juillet 2020
Le sentier du Larry, un incontournable entre Aspe et Ossau (Urdos)

1m2c  
     
Randonnée à pied
Dénivelés :
  • Jusqu'au refuge du Larry : 605 mètres
  • Jusqu'au col d'Ayous : 1066 mètres
  • Jusqu'au col de Gouetsoule : 731 mètres
Repas tiré du sac
 
Contact: JV (06 33 06 62 32)
 
 
RV 2 : 7h30Gurmençon, parking près de l'église
Contact : AL (06 19 36 04 38)
 
RV 3 : 8h  – Gare de  Bedous
Contact : LMM (06 30 53 88 72)
 
Covoiturage :
Probablement pas de covoiturage

Programme:

On accède au départ de la randonnée par la route forestière puis la piste de Gouetsoule (Urdos). Au départ du sentier, un élargissement de la piste montre un bel affleurement de grès du Carbonifère.
Le sentier s'élève rapidement dans une belle hêtraie puis sur des pelouses à fougères et callune, indicateurs de sous sol siliceux
A proximité du refuge de Larry, le paysage s'ouvre
puis le sentier s'élève au dessus d'un ensemble pastoral situé au creux de moraines d'altitude.
Enfin, on entre dans le domaine des roches rouges du Permien et la vue se dégage sur la Haute Chaine.
Au col d'Ayous surgit l'Ossau !
 

Date limite pour l'inscription : 30 juin 2020

Nombre maximum de participants  : 9 ou davantage selon les dispositions réglementaires en vigueur

Compte-rendu de la sortie :

Rendez-vous à la gare de Bedous avec Gilles Bergeras notre guide officiel de montagne, pas le temps de détailler les panneaux du GéoTrain : une grande journée de marche nous attend, d'autant plus longue que de nombreuses haltes géologiques sont à prévoir. Heureusement le beau temps est au rendez-vous : pas un nuage et grand soleil de fin de printemps !

Chemin forestier chaotique et départ d'un sentier plutôt raide sous les arbres jusqu'à la première halte (mais non Gilles, ça ne sera pas au ruisseau au soleil: une halte géologique c'est devant un affleurement !): grés et schistes carbonifères verticaux coiffés d'un sol de montagne bien visible, sous la sombre et fraîche forêt de hêtres.

Nous allons rester dans ce faciès "Culm" pendant un bon moment, mais pas de soucis : il s'y passe plein de choses, et quand nous nous serons lassés, il nous suffira de nous retourner pour effectuer un changement d'échelle et décrire la géologie des Pyrénées dans les somptueux paysages de la chaîne axiale. Et tout autant butiner de fleurs en fleurs dans un véritable feu d’artifice de toutes couleurs émergeant du sol ! Régal pour les photographes et merci à Nelly, botaniste désignée pour les noms précis et usages !

Refuge du Larry et approvisionnement en fromage fabriqué sur place (on est mieux là qu'au supermarché). Longue pause repas dans un cadre bucolique de moraines glaciaires, et nous repartons non sans avoir laissé quelques dissidents, pressés d'admirer plutôt le 360° du col de Gouetsoule.

Des randonneurs en descente nous signalent un peu plus haut un filon d'andésite : mais qui donc prétend que la géologie n'intéresse pas les randonneurs ?

La montée post-déjeuner est raide, mais la récompense est à la hauteur de nos efforts. Première crête, et nous découvrons en enfilade le vallon qui, avec le GR10 rejoint le chemin de la mâture vers le Nord.

Soleil, chaleur, effort, nous sommes bien rouges, comme le Permien que nous foulons depuis peu et qui nous dévoile ses bancs massifs de conglomérats (le fameux désert rouge) sur les flancs du pic d'Ayous.

Deuxième récompense au col d'Ayous, avec l'apparition d'un Ossau majestueux derrière ses lacs, sur fond de haute chaîne que décrit Gilles Bergeras, incollable sur les noms et altitudes.

Et voilà que Laure nous annonce que ce que nous voyons, c'est un Ossau voyageur qui, abandonnant sa cheminée volcanique a été décapité par un chevauchement opportun, pour ne laisser à notre admiration que des lambeaux bousculés de caldéra.

On serait bien restés, mais nous devons bien nous arracher à ce paysage pour dégringoler jusqu’à notre point de départ, non sans avoir au passage repéré le filon blanc d'andésite qui traverse le sentier, et que nous avions manqué à l'aller ; et photographier les fleurs de saison le soleil à l’horizon.

Après avoir cédé le passage (priorité montante) à une horde de chevaux qui ont eu raison du bâton égaré de Paule, nous rejoignons nos véhicules à moteur et filons vers nos pénates respectives : heureusement que les journées du solstice sont longues, nous serons rentrés avant la nuit.

Au final, pour cette première rando post-confinement et même de cette année 2020 pour beaucoup, et avec ses 1000m de dénivelé la barre était un peu haute mais grâce aux plus jeunes et à leur portage gracieux de victuailles à la montée (et de toutes les tommes de fromage de brebis de la haute bergerie de JB Zambini lors de la descente), on a tous pu atteindre le sommet visé, et redescendre sans faire trop souffrir les genoux peu entrainés par ce printemps confiné. Les mamies ont pu ainsi faire partager leurs confiotes maison de chataignes ou de roses, acheminées tout spécialement pour le déjeuner au refuge. Une sortie mémorable, unique et exceptionnelle pour tous, sous le signe de l’harmonie, du partage et de l’entraide réciproque ! Merci à tous pour toutes les contributions de chacun !


 

 

 

2019 08 21 OSSE LARRY IMG 6546 1a
Affleurement de grés du Carbonifère
2019 08 21 OSSE LARRY IMG 6546 21a
A proximité du refuge de Larry, le paysage s'ouvre
2017 08 OSSE GEOL AL 2a
Ensemble pastoral situé au creux de moraines d'altitude
2017 08 20 OSSE TRECK 64a
Vue vers l'ouest sur la haute chaîne
IMG 20200704 120821 copie1
Fromage en direct du producteur ...
IMG 20200704 125248 copie1
... au consommateur
 
IMG 20200704 160910 copie2
Au col d'Ayous surgit l'Ossau !
IMG 20200704 155422 copie1
Gilles décrit les sommets
P1250245 copie1
Cheese ! ( au refuge)
P1250262 copie1
Cheese ! (au col)